Nissan [et] [ru]

Nissan est implantée dans le pays depuis les années 90 soit avant l’intégration de Nissan dans le groupe Renault en 1999. En 2007, l’entreprise Nissan Nordic Europe a fait l’acquisition d’un concessionnaire indépendant situé au 10 rue Osmussaare. Les bureaux ont été installés au-dessus de la concession automobile, et l’entreprise possède 4 autres points de vente à travers le pays.

Nissan Nordic Europe est également implantée en Lettonie et en Lituanie, mais la concession en Estonie est la plus importante des trois. Cela s’explique par le dynamisme du marché automobile estonien, premier des baltes si l’on considère le nombre de véhicules rapporté à la population, mais aussi par la part importantes des véhicules neufs dans les ventes totales de véhicules : 40% en Estonie, contre 25% en Lettonie et 8% en Lituanie.

Nissan a beaucoup misé sur l’électrique, segment sur lequel l’entreprise est leader avec le modèle Leaf. Cependant la politique d’investissement public dans les infrastructures destinées aux véhicules électriques (bornes de chargement) et la mise en place de subventions à l’achat jusqu’en 2015 n’ont pas suffi à générer un engouement pour les voitures électriques (seulement 1000 immatriculations dont 400 Leaf). La frilosité des consommateurs estoniens est en grande partie liée aux faibles capacités d’autonomie des batteries en comparaison aux moteurs à explosion. Pourtant, la distance quotidienne parcourue par une automobile n’excède pas 15 km en moyenne ce qui est totalement compatible avec les performances d’un véhicule électrique. Les décisions du gouvernement attendues courant 2017 seront sans doute déterminantes quant à l’avenir d’un marché qui en est toujours à ses premiers balbutiements mais qui devrait bénéficier des politiques destinées à réduire les émissions de CO2 dans la perspective de la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

La plupart des voitures Nissan vendues en Estonie sont produites au Royaume-Uni. Le modèle Qashqai demeure le plus populaire et s’est même arrogé le titre de voiture la plus vendue en Estonie en 2015. Pour 2017, l’entreprise compte sur le renouvellement de plusieurs modèles pour augmenter ses ventes. Nissan envisage aussi de développer son service après-vente par l’intermédiaire de partenariats avec des garages indépendants sélectionnés sur le volet.

JPEG - 178.4 ko
Visite de l’ambassadrice Claudia Delmas-Scherer à Nissan (Tallinn, le 17 janvier 2017)

JPEG

Dernière modification : 15/02/2017

Haut de page