Voyage de la mémoire des familles et des amis des déportés du Convoi 73 (8-10 mai 2012)

Les membres de l’Association « Les Familles et Amis des Déportés du convoi 73 » ont effectué un voyage de mémoire en Estonie du 8 au 10 mai 2012. Lors de cette visite, une cérémonie de recueillement s’est déroulée le 9 mai devant la stèle dédiée à la mémoire des déportés du convoi 73 à Patarei. Une projection du film documentaire sur le Convoi 73 a eu lieu au cinéma Artis le 10 mai à 18h00.

Discours de S.E.M. Frédéric Billet à l’occasion de la cérémonie devant la stèle à la mémoire des déportés devant la prison de Patarei

Les photos de la cérémonie

La cérémonie de recueillement a débuté avec les interventions de Mme Louise Cohen, Présidente de l’Association « les familles et Amis des Déportés du convoi 73 », et de M. Pierre-François Veil, représentant sa mère, Mme Simone Veil, première Présidente du Parlement européen (dont le père et le frère ont été déportés dans le convoi 73). Mme Alla Jakobson a pris également la parole au nom de la communauté juive d’Estonie. Son intervention a été suivie par celle de S.E.M. Nicolaas Buyck, Ambassadeur du Royaume de Belgique, au nom de la Présidence belge du groupe de travail international sur la mémoire de l’Holocauste. La cérémonie s’est terminée avec les interventions de M. Urmas Paet, Ministre des Affaires étrangères de la République d’Estonie, et de S.E.M. Frédéric Billet, Ambassadeur de France en Estonie.

La stèle à la mémoire des déportés du convoi 73 a été inaugurée à Tallinn le 2 juin 2010 en présence des familles des déportés. La stèle a vu le jour près de la prison de Patarei où furent emprisonnés les déportés, grâce au soutien de l’Association « Les Familles et Amis du convoi 73 » et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, et au concours de la Mairie de Tallinn. Elle est le symbole concret du travail de mémoire que la France et l’Estonie accomplissent ensemble pour que les générations futures restent conscientes de l’histoire du génocide des Juifs.

Parmi 79 convois emmenant des Juifs de France en déportation, depuis Drancy entre mars 1942 et août 1944, un seul fut dirigé vers les Pays Baltes occupés, pour des raisons non élucidées à ce jour. C’était le convoi 73, parti de Drancy le 15 mai 1944. Le sort de ce convoi est resté méconnu de tous, familles et historiens inclus, pendant cinquante ans. Quelques rares familles de ces déportés savaient que le convoi était arrivé en Lituanie, les survivants avaient expliqué qu’une partie d’entre eux avaient poursuivi le voyage jusqu’en Estonie, mais là s’arrêtaient les informations connues.
Ils étaient très exactement 878 dans ce train. Près de 600 hommes furent incarcérés au Fort IX à Kaunas et 5 wagons transportant environ 300 personnes partirent pour Tallinn, Reval à l’époque, où ils arrivèrent autour du 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944, 34 survivants du convoi 73 furent déportés au camp de concentration de Stutthof (Pologne). 22 survivants seulement rentrèrent en France en 1945.

L’Association « Les Familles et Amis des Déportés du convoi 73 », créée en 1995, réunit environ 400 familles, représentant 286 déportés. Elle commémore chaque année, le 15 mai, à Drancy et à Bobigny, le départ du convoi en 1944. Elle organise des voyages de la mémoire sur les lieux où ont péri les hommes du convoi 73. Les familles ont posé de nombreuses traces de leur fidélité à leurs parents : dalle commémorative au Fort IX de Kaunas et dans la forêt de Praviéniskès en Lituanie, plaque commémorative sur le mur de la prison Patarei à Tallinn, une stèle au cimetière du Père-Lachaise à Paris. La stèle inaugurée près de la prison Patarei est semblable à celle de Paris.

Dernière modification : 11/05/2012

Haut de page