Résidence

1. Localisation

La résidence de l’Ambassade de France à Tallinn, située sur le terrain numéro 3, à l’adresse 2 rue Toom-Kooli / 3 place Lossi / 5 rue Rutu, se trouve sur le territoire de protection du patrimoine architectural de la vieille ville, dans la partie Sud-Ouest de la colline de Toompea. Le quartier est bordé par les rues Piiskopi, Toom-Kooli, Rutu et la place Lossi. La façade principale avec les entrées donne sur la rue Toom-Kooli, la vue du salon s’ouvre sur la place Lossi.

La résidence se situe à Toompea, lieu central pour les Estoniens à travers les siècles. Le château de Toompea, construit au 13 et 14ème siècles, est l’un des plus vieux et grandiose ensemble architectural de l’Estonie, abritant actuellement le Parlement (Riigikogu). Le centre de la place Lossi est dominé par la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevsky, construite à la fin du 18ème siècle sous le tsar Alexandre. La rue Toom-Kooli conduit de la place Lossi à l’église luthérienne Toomkirik (1219) sur la place Kiriku, où reposent les membres des familles des barons baltes.

JPEG

2. Eléments historiques

Les données concrètes relatives à la construction des bâtiments du quartier dans la période du Moyen-Age font défaut. Les grands incendies (de 1288, 1433, 1553 et 1684) n’ont pas détruit le réseau des rues et le système des quartiers. Sur la maquette du chef de l’armée suédoise, l’ingénieur-architecte de l’armée Erik Dahlberg, datant de l’année 1683, le terrain, sur lequel est construite l’actuelle résidence, comprend deux bâtiments donnant sur les rues Toom-Kooli et Rutu. Ces constructions sont restées épargnées par le grand incendie de 1684. Le côté de Lossi plats n’était pas encore construit. La conformation actuelle des bâtiments remonte à la période 1820 et 1825 sur les plans de l’équipe des ingénieurs de Reval, nom de la cité estonienne à l’époque.

Les extraits des archives de la ville de Tallinn nous indiquent que le terrain appartenait à la puissante famille de l’aristocratie balte, Stackelberg, en 1674. Le chambellan Giesebrecht von Reutern est connu comme le propriétaire suivant (mentionné dans les registres à compter de 1761). Ensuite, à la fin du 18ème et au début du 19ème siècle, ces édifices ont été en possession de la famille Tiesenhausen. En 1823, le terrain a été vendu à Peter Otto von Zoege-Manteuffel et en 1841 à Eduard B. Ungern-Sternberg (dont est issu le célèbre chef de guerre de l’Armée Blanche qui contrôlait la zone du Transsibérien en 1918-1919). Sa famille fut la propriétaire du bâtiment jusqu’en 1934, lorsque le terrain a été acheté par Boris Lunin.

3. Situation actuelle

L’acquisition des lots destinés à former un appartement pour servir de résidence, soit une surface totale de 404 m², a eu lieu le 8 septembre 2000. Les locaux, implantés sur quatre niveaux, ont les fonctions suivantes : la représentation, le logement du chef de poste et de sa famille et l’hébergement des hôtes de passage.

(04 janvier 2018)

Dernière modification : 27/03/2018

Haut de page