Peugeot « motion and emotion » [et] [ru]

C’est en 1996 qu’une entreprise familiale danoise, Interdean, rachète une petite structure indépendante en Estonie et décide d’importer plusieurs marques automobiles sur le marché national, dont Peugeot. Depuis, le groupe n’a cessé de grandir et de prospérer pour finalement installer en 2008 ses activités de support dans le quartier fraîchement sorti de terre d’Ulemiste, au 10ème étage d’un bâtiment moderne. Il gère aujourd’hui l’importation des véhicules Peugeot pour les trois Etats baltes, et travaille avec 12 revendeurs indépendants en Estonie, 6 en Lettonie et 4 en Lituanie. L’Estonie constitue logiquement le premier marché de la marque en termes de véhicules vendus, devant la Lettonie et la Lituanie.

La marque Peugeot est avant tout connue pour ses automobiles, mais elle propose également à la vente de beaux vélos de qualité. La part de marché des vélos Peugeot est réduite, mais ces produits contribuent très positivement à l’image de la marque qui en fait la publicité au travers d’opérations marketing, par exemple à l’occasion d’un concours de dessin pour « la voiture de demain ».

Peugeot bénéficie d’une assez bonne visibilité sur le marché estonien, notamment sur le segment des véhicules utilitaires avec le modèle Partner, réputé pour sa polyvalence. La marque a beaucoup misé sur l’essor des SUV au cours de ces dernières années, et ses efforts commencent à payer : les ventes de SUV représentent désormais plus de 40% des ventes de véhicules aux particuliers. Les listes d’attente témoignent du succès du modèle 3008, dont la commercialisation a été lancée au début de l’année. Les usines de Sochaux tournent déjà à plein régime, et ne suffisent pas à satisfaire la demande des importateurs à travers l’Europe.

De manière générale, Peugeot peine à s’imposer dans la conscience estonienne pour la fiabilité et les performances de ses véhicules. Elle s’illustre en revanche pour ses designs, surtout auprès de la clientèle féminine. Avec 1 742 unités vendues en Estonie en 2016 et une croissance annuelle de 11%, Peugeot espère bien conforter sa place de 5ème constructeur automobile.

JPEG - 611.9 ko
Visite de l’ambassadrice Claudia Delmas-Scherer chez l’importateur Peugeot en Estonie (le 8 février 2017)

Plus de photos sur notre page Facebook

Dernière modification : 26/05/2017

Haut de page