Paris, muse des peintres estoniens : exposition au musée Adamson-Eric [et]

L’exposition “La Ville-Lumière : Les peintres estoniens dans les métropoles d’Europe“ s’ouvre le 11 mars au musée Adamson-Eric (Lühike jalg 3, Tallinn) en coopération avec l’Institut français d’Estonie. L’exposition rendra hommage au goût des peintres estoniens du début du 20ème siècle pour la créativité et le voyage. Le vernissage de l’exposition sera l’un des premiers événements du Festival de la Francophonie 2016.

Aleksander Vardi (1901–1983). Montmartre. 1937. Huile. Musée d'Art estonien - JPEG

L’exposition “La Ville-Lumière : Les peintres estoniens dans les métropoles d’Europe“ s’ouvre le 11 mars au musée Adamson-Eric (Lühike jalg 3, Tallinn) en coopération avec l’Institut français d’Estonie. L’exposition rendra hommage au goût des peintres estoniens du début du 20ème siècle pour la créativité et le voyage. Le vernissage de l’exposition sera l’un des premiers événements du Festival de la Francophonie 2016.

Paris a joué un rôle inestimable pour les artistes estoniens au début du 20ème siècle. La ville a attiré les peintres avec son architecture et sa lumière, ses incroyables collections dans les musées, et son contexte favorable au développement de l’art contemporain. Aleksander Vardi, Andrus Johani et Kaarel Liimand figurent parmi les nombreux artistes qui ont résidé dans cette Ville-Lumière. Pour Karl Pärsimäe et Eduard Wiiralt, Paris est même devenue une ville d’adoption.

Outre Paris, les peintres estoniens ont trouvé l’inspiration à Barcelone, Berlin et Venise, également présentes dans le cadre de cette exposition. Les œuvres créées pendant leurs voyages sont mises en relation avec celles réalisées de retour en Estonie. On remarque que ces métropoles ont influencé les artistes dans leur façon de dépeindre leurs villes natales – on retrouve ainsi des traces de la lumière et de la foule de Paris dans les rues de Tartu et Tallinn.

En coopération avec l’Institut français d’Estonie, cette exposition se prolonge par un lien direct avec la culture française contemporaine : à côté de l’exposition seront organisés différents événements, où l’on rencontrera les écrivains et les artistes qui sont aujourd’hui inspirés par Paris. Un numéro spécial du ciné-club de l’Institut français sera également organisé dans le musée Adamson-Eric.

Les œuvres exposées dans le cadre de cette exposition proviennent des collections du Musée d’art estonien, du Musée d’art de Tartu, du Musée d’art de Võrumaa, du centre de la littérature de Marie Under et Friedebert Tuglas, de la Société des étudiants estoniens et de collections privées.

Commissaires : Kerttu Männiste (Musée d’art estonien), Kadri Asmer (Université de Tartu)
Design : Taso Mähar
Design graphique : Kätlin Tischler

Pour plus d’informations sur le musée et les horaires d’ouverture, cliquez ici.

Dernière modification : 10/03/2016

Haut de page