Le mot de l’ambassadeur Michel Raineri

L’année 2015 s’est terminée comme elle avait commencé : en janvier comme en novembre, des commandos de terroristes ont semé la désolation dans les rues de Paris, laissant derrière eux des dizaines de morts et des centaines de blessés. L’objectif était clair : se venger de notre courage, frapper notre jeunesse, ébranler nos valeurs. Le sang a coulé, certes, mais la République s’est redressée, et tout de suite : quatre millions de Français dans les rues de Paris le 11 janvier et, dès le 15 novembre, nos concitoyens à nouveau attablés aux terrasses de café, la Marseillaise et le drapeau tricolore guidant la nation. Mieux même, le monde entier, le monde libre uni à nos côtés.

L’année 2015 s’est terminée comme elle avait commencé : en février, la France, avec l’Allemagne, réunissait à Minsk les présidents russe et ukrainien pour amorcer une décrue des tensions dans le Donbass, inversant une spirale mortifère. Le 12 décembre, un accord historique et inédit sur le climat était approuvé au Bourget, salué par le monde entier.

Vous le voyez, mes chers compatriotes, quand il est question de paix, de sécurité, de justice, de vision universelle, la France n’a pas seulement son mot à dire, mais elle a encore un rôle à jouer : on l’attend, on lui fait confiance pour qu’elle montre la voie, car sur une planète en danger, dans un monde troublé, elle peut fédérer les opinions discordantes et les intérêts divergents. Qui d’autre pourrait le faire ?

De cette France-là je suis fier, et je suis fier de la servir. Au moment d’aborder une nouvelle année, le cœur encore blessé, et dans l’interrogation légitime de ce que nous réserve l’avenir, je voulais vous rappeler ces motifs de fierté. Nous sommes debout, nous sommes devant, parce que nous pouvons nous appuyer sur la cohésion de notre peuple, sur l’enracinement de notre République.
Pour que la France demeure ambitieuse, inébranlable, visionnaire, chacun de vous, où qu’il se trouve, quoi qu’il fasse, peut et doit contribuer. Je vous le demande, je vous fais confiance, en même temps que je vous souhaite une bonne et heureuse année 2016.

Dernière modification : 28/12/2015

Haut de page