La présidente estonienne rencontre le détachement français [et]

Madame Kersti Kaljulaid, présidente de la république d’Estonie, s’est rendue sur la base aérienne d’Ämari où est stationné le détachement air français depuis le 30 avril 2020 dans le cadre de la mission de police du ciel enhanced Air Policing. A cette occasion elle a rencontré les militaires déployés et leur a expliqué toute l’importance de cette mission.

JPEG
En visite sur la base aérienne d’Ämari en Estonie, la présidente estonienne a saisi l’occasion pour découvrir les locaux occupés par le détachement français et s’entretenir avec les Aviateurs qui assurent la protection de l’espace aérien des États baltes pendant quatre mois.

Le nouveau commandant du détachement air, le lieutenant-colonel Joan Dussourd, l’a accueilli à l’entrée de la Quick Reaction Alert (QRA), le hangar où sont stationnés les quatre Mirage 2000-5 ainsi que les pilotes de chasse français et leurs mécaniciens assurant la posture permanente de sûreté. La présidente a pu rencontrer une partie du contingent français, dont la cellule renseignement ainsi que les représentants de chaque spécialité comme les Commandos parachutistes de l’air n°20 (CPA20), les pompiers de l’air ou encore les mécaniciens armement.

La présidente a ensuite pris place dans le cockpit d’un Mirage 2000-5 et a découvert les commandes du tableau de bord grâce aux explications du chef de détachement, lui-même pilote de chasse. Dans un très bon français, elle s’est exprimée face aux Aviateurs présents rappelant l’importance de la mission eAP pour les Estoniens et remerciant la France pour son engagement et sa coopération aux côtés de ses Alliés de l’OTAN. Le lieutenant-colonel Dussourd a également pris la parole pour remercier à son tour la solidarité que l’armée estonienne démontre au Mali auprès des militaires français engagés dans l’opération Barkhane.

eAP s’inscrit dans le cadre des missions de police du ciel de l’OTAN dans les pays baltes dites « Baltic Air Policing » (BAP). Ces missions visent à garantir l’intégrité de l’espace aérien balte en temps de paix et la France y est régulièrement déployée depuis 2004. Aussi, quand l’OTAN a mis en œuvre l’eAP en 2014 au titre des mesures d’assurance en directions des pays baltes, la France a répondu présente. Les forces françaises, solidaires avec leurs Alliés, ont ainsi complété leur engagement dans BAP en proposant de prendre des tours d’alerte au titre de la mission eAP.

JPEG
JPEG
JPEG

Sources : EMA
Droits : Armée de l’air

Dernière modification : 08/07/2020

Haut de page