LYNX : les soldats Français à la manoeuvre

Le Sous Groupement Tactique Interarmes (SGTIA) de LYNX5 s’entraine au tir en vue des prochains exercices conjoints. Depuis le lundi 20 mai, le SGTIA s’entraine au tir sur le camp Central Training Area (CTA) au nord-ouest de la base militaire de Tapa.

C’est l’occasion pour la section de mettre en œuvre tout son armement : canon de 25mm, MAG58 en coaxial, fusil d’assaut FAMAS, ou encore mitrailleuse MINIMI. Cet entrainement a pour but de préparer les futurs exercices conjoints avec les soldats britanniques et Estoniens.

Décidée par les chefs d’État et de gouvernement au sommet de Varsovie en 2016, la Posture de présence avancée renforcée de l’OTAN (enhanced Forward Presence ou eFP) permet aux Alliés de déployer, en nombre limité, des forces militaires dans les pays baltes et en Pologne. Cet engagement non permanent vise à renforcer encore la posture de défense de l’Alliance par un dispositif dissuasif, à caractère purement défensif, selon une planification validée collectivement. Dans ce cadre, la France engage en Estonie en 2019 un dispositif articulé autour de 300 militaires français et d’un SGTIA composé de 4 chars Leclerc et de 13 VBCI. Cette mission Lynx est intégrée au sein d’un bataillon commandé par la Grande-Bretagne.

Websites :
defense.gouv.fr/operations
defense.gouv.fr/ema

Facebook :
facebook.com/armeefrancaise
facebook.com/cema.armeefrancaise
twitter.com/etatmajorfr
youtube.com/user/forcesfrancaises
instagram.com/armeefrancaise

Dernière modification : 27/05/2019

Haut de page