Discours de l’ambassadrice Claudia Delmas –Scherer : « la coopération franco-estonienne est plus étroite que jamais » [et]

Cette année, l’ambassade a célébré la Fête nationale française au Swissotel. Ci-dessous le discours intégral de l’ambassadrice Claudia Delmas-Scherer.

Monsieur le premier Ministre, Mesdames et messieurs les députés, chers invités,

Je vous souhaite à tous la bienvenue. Je me réjouis tout particulièrement que cette année le lycée français de Tallinn, qui porte haut les couleurs de mon pays et qui forme chaque année des dizaines de francophones, nous ait accompagnés avec sa chorale. Je remercie son directeur Peeter Pedak d’avoir accepté notre invitation.

Aujourd’hui nous célébrons à Tallinn avec un petit peu d’anticipation la fête nationale française du 14 juillet qui sera marquée cette année à Paris par la participation des forces armées estoniennes au défilé sur les Champs Elysées et la présence de la Présidente de la République d’Estonie, invitée spéciale du Président Emmanuel Macron, aux côtés des chefs d’Etat des pays partenaires de la France dans l’initiative européenne d’intervention. Car la coopération entre la France et l’Estonie est aujourd’hui plus étroite qu’elle ne l’a jamais été. La présence parmi nous d’une délégation du détachement Lynx présent depuis le mois de mai à Tapa et à Tallinn est là pour en témoigner.

La France et l’Estonie ont travaillé ensemble étroitement au sein de l’Union Européenne à laquelle nos deux pays sont très attachés car nos gouvernements savent que c’est ensemble que nous, les Européens, sommes plus forts. J’espère que nous continuerons de coopérer à son renforcement, en mettant notamment en œuvre l’agenda stratégique adopté lors du Conseil européen du 21 juin dernier dont les priorités sont la protection des citoyens et des libertés, le renforcement de l’économie, la construction d’une Europe verte et juste et la promotion des valeurs européennes.

Nos deux pays vont se retrouver au Conseil de Sécurité des Nations unies à partir du 1er janvier prochain, je félicite l’Estonie pour son succès à l’issue d’une longue et persévérante campagne. Ensemble, nous pourrons ainsi défendre le multilatéralisme et l’ordre international basé sur des règles.

S’agissant de la lutte contre le changement climatique dont le gouvernement français a fait une priorité, nos pays doivent relever des défis difficiles, tout en partant de situations assez différentes. Cela doit être une occasion d’échanger et de coopérer pour mettre en place les meilleures solutions.

C’est déjà ce que nous faisons dans le domaine du numérique qui est un des axes forts de notre relation bilatérale. Je me réjouis de voir que les occasions de partager des connaissances et des technologies se multiplient depuis trois ans à mesure que le gouvernement français avance dans la transformation numérique de l’Etat et que l’Estonie travaille à améliorer et réformer son administration numérique qui fait l’admiration de tant de pays. Le domaine de l’intelligence artificielle dans lequel nos deux pays sont engagés doit également devenir un terrain de coopération entre nos universités, nos centres de recherche, nos entreprises et nos administrations.

Au moment où je m’apprête à partir à l’issue de ma mission en Estonie, je me réjouis de constater qu’il y a eu un accroissement des investissements français ces dernières années et j’espère que cette tendance se poursuivra. Je saisis cette occasion d’ailleurs pour remercier nos sponsors sans lesquels cette réception ne serait pas aussi festive : Saint-Gobain, City Motors, Gemalto, Idemia, Renault Nissan, Tahe Outdoors, TREV-2, Peugeot (Autobon ?), JCDecaux, ADCash, Chocolala, Maxime Trijol, ALD Automotive, Sodexo, Servier, DPD, Eolane.

Je ne serais restée en Estonie que presque trois ans, mais j’ai eu beaucoup de chance car ces 3 années ont correspondu à une période particulièrement faste pour les relations entre nos pays. J’ai eu aussi beaucoup de chance parce que dans cette période j’ai pu assister au festival de chant, si fondamental dans l’histoire et le cœur des Estoniens. Cet événement est une formidable expression de l’amour du pays, d’un patriotisme joyeux et marqué par la joie d’être ensemble, dans une foule. J’espère que celle-ci continuera d’aider l’Estonie à rester ouverte car c’est son ouverture vers l’extérieur qui a permis sa réussite remarquable depuis le retour de l’indépendance. Au moment de quitter ce pays, je forme le vœu que les Estoniens aient confiance en eux pour accepter la différence et la diversité qui sont enrichissantes et n’empêchent pas de garder ses traditions et sa culture.

Je ne peux pas terminer mon intervention sans exprimer à nouveau devant vous tous qui avez répondu si nombreux à notre invitation, combien j’ai apprécié mon séjour en Estonie, parce que ce fut formidable de travailler avec vous, si coopératifs, efficaces et chaleureux. Je tiens à remercier tout particulièrement l’équipe du MAE estonien et en particulier Anne Mardiste, notre formidable rédactrice France qui s’est montrée toujours si coopérative et réactive. Car pour moi, c’est un mythe que de prétendre que les Estoniens sont froids et distants. Pendant ces trois années, j’ai rencontré des dizaines d’Estoniens souriants et accueillants et c’est ce que j’emporte avec moi, avec le souvenir émerveillé du goût des fraises et des myrtilles estoniennes, des marches dans les forêts et les tourbières, des baignades dans les lacs, des paysages enneigés qui reflètent les couleurs du drapeau estonien et les merveilleux couchers de soleil en été. Sachez que si en Argentine, l’Estonie n’a pas officiellement d’Ambassade, vous aurez en moi une sorte d’Ambassadrice non officielle qui ne manquera pas de dire à quel point votre pays vaut la peine d’être découvert.

JPEG

Plus de photos sur notre page Facebook.

Dernière modification : 23/07/2019

Haut de page