Début du mandat français sur la base d’Ämari en Estonie [et]

Deux ans après son dernier mandat en Estonie, l’Armée de l’air française réaffirme son engagement aux côtés de ses Alliés de la région balte en assurant pendant 4 mois la mission de police du ciel enhanced Air Policing(eAP) depuis la base aérienne d’Ämari,en Estonie.

Après avoir exercé cette mission pour la première fois en 2018, la France s’apprête à succéder à la Pologne. Ainsi, du 1er mai au 31 août 2020, le Groupe de chasse 1/2 Cigognes de Luxeuil, placé sous le commandement du Lieutenant-colonel Mathieu Courtaban, prendra son tour d’alerte. Le détachement composé de quatre Mirage 2000-5 assurera cette mission 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 en décollant sur alerte et en réalisant des missions d’entrainement.

Au total, environ 200 personnes vont se relayer en Estonie, comprenant du personnel du Service des essences des armées (SEA), de la Brigade de gendarmerie de l’air (BGA), de l’Escadre aérienne de commandement et conduite projetable (EAC2P), ainsi que des mécaniciens, des médecins et des pompiers, entre autres. Du personnel du Commando parachutiste de l’air n°20 (CPA20) sera également présent afin d’assurer la sécurité du détachement sur site et s’entraînera avec les forces estoniennes.Dans le contexte du COVID-19, ce déploiement s’effectuera dans le strict respect des mesures de protection et de sécurité sanitaires édictées par le ministère des Solidarités et de la Santé français, en liaison avec les autorités estoniennes.

eAP s’inscrit dans le cadre des missions de police du ciel de l’OTAN dans les pays baltes dites « Baltic Air Policing » (BAP).Ces missions visent à garantir l’intégrité de l’espace aérien balte en temps de paix et la France y est régulièrement déployée depuis 2004. Aussi, quand l’OTAN a mis en œuvre l’eAP en 2014 au titre des mesures d’assurance en directions des pays baltes, la France a répondu présente. Les forces françaises, solidaires avec leurs Alliés, ont ainsi complété leur engagement dans BAP en proposant de prendre des tours d’alerte au titre de la mission eAP dont le harpon de ce second mandat vient d’arriver sur le sol estonien.

JPEG
Photo : État-major des armées

Dernière modification : 23/04/2020

Haut de page