Cérémonie de lancement du mandat « Lynx 6 » à l’occasion de la commémoration des combats de Bazeilles [et]

Samedi 31 août, à l’occasion de la fête des Troupes de marine, l’ensemble du détachement français du mandat Lynx 6 - entouré de militaires britanniques et estoniens - s’est rassemblé sur le camp militaire de Tapa. Cette cérémonie s’est effectuée en présence de M. Julien Paupert, chargé d’affaires et premier conseiller à l’ambassade de France, du Colonel Paul Clayton, commandant l’enhanced Forward Presence en Estonie ainsi que du Major Robin Davies, commandant en second du bataillon britannique.

Cet évènement fut l’occasion pour le colonel Guillaume Trohel, commandant le détachement français, de s’adresser à l’ensemble des troupes afin de donner ses orientations ainsi que l’esprit de la mission : « Chacun est responsable de tous ». Cette devise de Saint Exupéry porte en elle l’« ADN » de Lynx, puisque les forces françaises, résolument solidaires de leurs alliés de l’OTAN, apportent une présence dissuasive et crédible dans les pays baltes. Elle exprime également la forte solidarité au sein du détachement, indispensable à la réussite de cette belle et exigeante mission.

L’allocution a été suivie du récit des combats de Bazeilles, un moment particulier pour le Sous Groupement Tactique Interarmes (SGTIA), armé principalement par les Troupes de marine. Le capitaine Valentin, commandant le SGTIA a saisi l’occasion de cette cérémonie pour remettre leurs nouveaux galons aux promus de l’été du 2e RIMa. Plus tôt dans la journée, les marsouins avaient organisé des épreuves sportives et ludiques, qui ont vu s’affronter dans la bonne humeur et dans la plus grande convivialité des équipes britanniques, estoniennes et françaises. La matinée s’est clôturée par un déjeuner qui a permis de partager les nombreuses traditions militaires françaises avec les invités alliés.

« Bon vent au mandat Lynx 6 ! ».

Décidée par les chefs d’État et de gouvernement au sommet de Varsovie en 2016, la Posture de présence avancée renforcée de l’OTAN (enhanced Forward Presence ou eFP) permet aux Alliés de déployer, en nombre limité, des forces militaires dans les pays baltes et en Pologne. Cet engagement non permanent vise à renforcer encore la posture de défense de l’Alliance par un dispositif dissuasif, à caractère purement défensif, selon une planification validée collectivement. Dans ce cadre, la France engage en Estonie en 2019 un dispositif articulé autour de 300 militaires français et d’un S-GTIA composé de 4 chars Leclerc et de 13 VBCI. Cette mission Lynx est intégrée au sein d’un bataillon commandé par la Grande-Bretagne.

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

Dernière modification : 30/09/2019

Haut de page